Инфоурок / Иностранные языки / Другие методич. материалы / Монопроект "La cuisine de la France"

Монопроект "La cuisine de la France"

Напоминаем, что в соответствии с профстандартом педагога (утверждён Приказом Минтруда России), если у Вас нет соответствующего преподаваемому предмету образования, то Вам необходимо пройти профессиональную переподготовку по профилю педагогической деятельности. Сделать это Вы можете дистанционно на сайте проекта "Инфоурок" и получить диплом с присвоением квалификации уже через 2 месяца!

Только сейчас действует СКИДКА 50% для всех педагогов на все 111 курсов профессиональной переподготовки! Доступна рассрочка с первым взносом всего 10%, при этом цена курса не увеличивается из-за использования рассрочки!

ВЫБРАТЬ КУРС И ПОДАТЬ ЗАЯВКУ
библиотека
материалов

БПОУ ОО « ОРЛОВСКИЙ РЕСТАВРАЦИОННО – СТРОИТЕЛЬНЫЙ ТЕХНИКУМ»



hello_html_m7a70cb0a.gif

Монопроект в рамках общего проекта «Французская кухня»

обучающейся 2 курса отделения ППССЗ Горичевой Анастасии.



Le professeur : Babkina T. A.





Sommaire

Avant – propos - 3

  1. L'histoire de la cuisine - 4

  2. Naissance de la cuisinel française- 5

  3. La salade russe est une invention francaises- 6

  4. Le fromage, embleme d`une nation - 6-8

5. Un repas de Noel - 8-9

6. Patisseries – 9-11

7. Les bonnes manieres a table – 11-14

8. Cuisine locale – 14 -15

9. Le savez-vous?- 16-17


Conclusion - 18

Bibliographie - 19








hello_html_m269162df.jpg



Avant – propos

Les gens qui voyagent beaucoup ont pu voir qu’à l’etranger, ce sont généralement les repas, la manière de manger, qui etonnent le plus les touristes. Tout le monde, en effet, mange au moins une fois par jour, préférablement meme deux, ou plus… Tous ceux qui voyagent souvant donc qu’à l’etranger, on ne mange pas comme à la maison . Mais en France peut-etre, c’est encore plus vrai qu’ailleurs.

La cuisine francaise est une mine inépuisable de trésors à portée de nos mains, malheureusement sous-exploitée… Elle reflète la variété des traditions qui s’explique par la diversité des données geographiques et economiqes de chaque region. C’est pourquoi, il est impropre de parler de cuisine francaise sans evoquer ses traditions regionales. Les plats regionaux possèdent la caracteriristique de se composer d’ingredients exclusivement locaux. De nos jours, cependant, ces ingredients voyagent et, bien que l’on puisse, dans certains cas, regretter les méthodes necessaires à la conservation des aliments, nous rejouissons tous de déguster les spealicités des régions proches de la notre. L’art de vivre culinaire est une des caracteristiques francaises les plus anciennes et les plus reputées. On ne peut pas que s’en rejouir et apprecier le nombre de plats que la cuisine francaise nous propose. Les recettes regionales ne demendent pas, en general, de tour de main particulier et presentent souvent l’avatage de cuire longtemps sans surveillance constante. Ces plats sont, par ailleurs, destinés à de grandes tables toujours heureuses de renouer avec leurs traditions...

Dans cette exposé nous allons parler de naissance de la cuisine francaise, de ses traditions, de repas des Francais, de particularités de naissance de la cuisine regionale francaise.




1. L'histoire de la cuisine

On peut considérer que la cuisine naît avec la maîtrise du feu. Dès lors, les hommes peuvent griller, rotir ou fumer les viandes et les poissons. Durant l’Antiquité, on prépare des mets bouillis et des ragoûts. De nombreux condiments et épices comme le sel, le poivre, le persil, le raifort, la moutarde exacerbent la saveur des plats.

La période du Moyen Age ne fait pas vraiment évoluer la cuisine. Les paysans se nourissent presque exclusivement de bouillis de céréales, de glands, de roseaux. Les viandes sont très rares, les gibiers la plupart du temps interdits la chasse étant le privilège des seigneurs. A la fin du Moyen Age l'ancêtre du fourneau est inventé: c'est une construction en brique sur laquelle on pose les marmites. L'usage est de manger avec les doigts et de s'essuyer les mains aux pans de la nappe.

Avec Catherine de Medicis, epouse de Henri II, l'influence italienne se fait sentir. Le service devient plus raffiné, avec l'apparition de la fourchette, de l'assiette en faience et de la verrerie, qui remplace l'argent. La patisserie progresse, avec les confitures, les gelées, les pains d'epices. On prepare des legumes: haricot, tomate, mais. La pomme de terre , decouverte au Pérou et importée en Europe à partir de 1540, n'est pas tout de suite appréciée; il faut attendre un siècle et demi pour que sa consommation se développe.

Le début du XVII siècle est marqué par un tournant dans l'évolution de la cuisine. C'est lépoque des grands voyages de découverte du monde, et de nouveaux produits sont introduits en Europe: thé de Chine, café d'Ethiopie, chocolat du Mexique. Du commencement du XVIII siècle on peut parler de science culinaire. La profession de cuisinier jouit désormais d'un certain prestige.

Avec le développement des palaces, les règles de service se fixent. Le service se subdivise alors en trois catégories:

  le service à la française, ou le serveur présente le plat au convive qui se sert luimême;

  le service à l'anglaise, ou le serveur passe les plats mais sert lui même les convives;

  le service à la russe, quand les plats sont présentés directement au convive qui ne se sert plus.

Deux nouvelles technologies apparaissent au XIX siècle: la conservation des aliments par la chaleur, grâce à la stérilisation et la conservation des aliments par le froid.

Au XX siècle peu à peu les jus remlacent les sauces, on crée une cuisine diététique dans laquelle le yaourt remplace la crème. On parle beaucoup de la cuisine des provinces. On publie une France gastronomique en 28 volumes, et le Guide Michelin de la cuisine française en 1900.

Dans les années 70 on voit naître en France une restauration d'inspiration américaine: fast foods, cafétérias.


hello_html_4ed12294.gif


2. Naissance de la cuisine française

La gastronomiе date, en France du siècle de Louis XIV. On note à maintes occasions dans l’Histoire le rôle de la gastronomie dans la politique et la diplomatie... Bien des affaires, des traités, des conflits, se sont réglés lors d’un banquet à Paris; haut lieu du pouvoir, politique, Paris est devenu lotit naturellement une ville d'intérêt gastronomique.

Au XVII siècle, François Pierre de La Varenne, grand cuisinier formé à la cour du roi, déclencha une véritable révolution culinaire, en mettant au point les premières vraies sauces françaises, à la Maintenon ou à la Colbert, En outre, il s'attacha à ce que tous les goûts puissent se distinguer au sein d'un même platnt, par exemple, contré la surabondance en épices qui camouflait les autres saveurs. Il rédigea un ouvrage de référence, le Cuisinier français, en 1651.

Au XVIII siècle, siècle dès Lumières, les échanges transeuropéens permirent d'importer en France de nouveaux plats, comme le baba au rhum, venu de Pologne.

La gastronomie française s'ouvrit aux traditions des autres nations, mais continua d’innover. C’est à cette époque que le duc de Richelieu, dit on, inventa la mayonnaise, véritable texture nouvelle. A la fin du XVIII siècle, les spécificités propres a la grande cuisine apparurent: les recettes furent codifiées de maniere très precise, tant dans leur réalisation que dans la présentation des plats.

hello_html_168487e9.jpg



3. La salade russe est une invention francaises


Et voilà comment les Français, qui avaient introduit la salade composée en Russie, au siècle dernier, ont de quoi être dépaysés devant les créations locales. Par exemple, un filet de hareng habillé de couches successives, collées entre elles par la mayonnaise, d'oignons, de pommes de terre, de betteraves et de carottes râpées et cuites   c'est une salade intitulée. Le Hareng en manteau de fourrure.

Il n'y a pas une salade russe, comme le suggère la recette française de ce nom, mais de quoi rempliF une carte infiniment variée. Autrefois plus encore, quand salade désignait la garniture du plat principal   depuis les concombres et champignons en marinade jusqu'aux compotes de melon.

Dans ce pays changeant à toute allure certaines traditions subsistent aujourd'hui comme hier, tout repas de fête commence par une quantité impressionnante de salades. D'où l'expression aller ranger des salades chezquelqu'un (salatiki kouchat' y kogo libo) qui signifie fêter un mariage. Goûtez en une, vous ne serez pas déçu !


4. Le fromage, embleme d`une nation ?

« Pour un peu, le fromage serait aux Français ce que sont les pâtes aux Italiens, un véritable marqueur de notre identité culturelle. Est ce en raison de cela qu'on a prêté à différentes personnalités historiques   dont Churchill et de Gaulle   cette fameuse phrase « Un peuple qui a produit 180 variétés de fromages ne peut pas être sur son déclin ? »

Dans la gastronomie française il y a un « triangle sacré », qui est dans son aspect  le plus élémentaire et que tout le monde le connaît bien : le pain, le  vin et le fromage. En effet on peut concevoir  ce « triangle sacré » comme un déjeuner exquis  accompagné en plus  peut être d’olives noires et d’une salade verte bien assaisonnée.

En France il y a près de 400 variétés de fromages, produites en différentes régions selon leurs méthodes et leurs traditions particulières. En Normandie on produit le camembert, à Meaux  — le brie, la région d’Auvergne  est la patrie de cantal, celle du roquefort est Aveyron… La  qualité de la fabrication de certains fromages est garantie par le même label qui est aussi accordé aux vins – AOC (Appellation  d’Origine contrôlée).  Pour la fabrication on utilise trois types de lait, celui de la vache, celui de la chèvre, plus rarement celui de la brebis.



hello_html_20a81946.jpg

Dans un menu classique on sert le fromage à la fin du repas, après l’entrée, le plat principal et la salade,  avant le dessert. On sert sur un plateau quelques types de fromage, on les déguste avec du pain, d’habitude du plus doux au plus corsé.


Pour obtenir du fromage, le principe de base est de faire cailler du lait ou de la creme. Le procede le plus ancien et le plus simple a attendre que le lait coagule naturellement, sous l’effet des bacteries qu’il contient ; on fait ainsi apparaitre, en quelques jours, deux produits distincts : l’un gelatineux et friable, le caille , et l’autre lequide, le petit-lait. Les methodes modernes de fabrication permettent d’accelerer sensiblement ce processus a l’aide d’une substance extraite des estomacs de veaux, la presure, qui realise une coagulation en quelques heures.

hello_html_m340ea89d.jpg

Le fromage est un mets tres ancient, comme en temoignent, par exemple, certains passages de la Bible ou de l’Odyssee. Produit simple, a base de lait (de vache, de chevre ou de brebis, principalement), c’est un aliment qui l’on retrouve dans Presque toutes les regions du monde. Longtemps artisanale, sa fabrication s’est aujourd’hui industrialisee dans beaucoup de pays, dont la production est, de ce fait, tres importante : plus d’un million de tonnes par an aux Etat-Unis (700 000 tonnes en France). Certaines variétés, cependant, ne peuvent toujours etre obtenues que de facon artisanale si l’on veut respecter l’originalite de leur gout (crottin de Chavignol, picodon de Dieulefit).

Pour obtenir du fromage, le principe de base est de faire cailler du lait ou de la creme. Le proédé le plus ancien et le plus simple à attendre que le lait coagule naturellement, sous l’effet des bacteries qu’il contient ; on fait ainsi apparaitre, en quelques jours, deux produits distincts : l’un gelatineux et friable, le caille , et l’autre lequide, le petit-lait. Les methodes modernes de fabrication permettent d’accelerer sensiblement ce processus à l’aide d’une substance extraite des estomacs de veaux, la presure, qui realise une coagulation en quelques heures.

5. Un repas de Noel

hello_html_m76a465ba.jpg

   On peut dire qu'il y a deux façons de fêter Noel: en faisant un réveillon dans la nuit du 24 au 25 décembre en compagnie de proches ou d'amis ou bien en festoyant le jour même de Noël.
   Les Français ont la réputation d'aimer la table. Voilà probablement pourquoi en parlant d'une fête on ne peut pas
se passer de "plats traditionnels" qui l'accompagnent. Beaucoup de maîtresses de maison composent un menu original, mais la tradition nous dit qu'il est impossible d'imaginer le Noël sans sa bûche et sans sa dinde aux marrons.

Un repas de Noel tradionnel commence avec un choix d`entrées, la plus typique étant le boudin blanc.On sent ensuite la tradionnelle dinde aux marrons. Le buche de Noel constitue le dessert emblématique de Noel; on boit souvent du champagne pour l`accompagner. La France moderne a élargie ses choix culinaires pour la saison des fetes. Le repas de Noel devient une des rarts occasion dans l`année ou les Francais oublient le cout dea aliments et achetent des nourritures tres cheres, qu`ils ne peuvent pas s`offrir le reste de l`année. Sur la table on retrouve des fruits de mer, du fois gras et des grands vins.La chamhagne est servi a l`apéritif.

La veille de la Noël, au cours de longs siècles, il y a la tradition de brûler lentement dans l’âtre une grosse bûche, il est préférable qu’elle brûle 12 jours. Les tisons sont souvent conservés pour protéger la maison de la foudre et le charbon pour des remèdes dont il faisait partie.

La tradition de brûler la bûche a disparu avec la disparition des âtres et a été remplacée par le dessert. On commence a manger de la buche au dessert, mais dans une variante plus léger : la buche glacée.

Douce nuit, sainte nuit,
Tout s'endort au dehors,
Le saint couple seul veille
Sur l'enfant qui sommeille.
Au ciel l'astre reluit
Au ciel l'astre reluit0
Douce nuit, sainte nuit,
Quel bonheur dans les cœurs,
Quand les bergers entendent
Les saints anges qui chantent:
Il est né, le sauveur
Il est né, le sauveur


hello_html_2e2deece.jpg

Les douceurs de Noel les plus typiques sont les truffes au chocolat, les papillottes et les marrons glacés.

En Provence, le repas finit avec treize desserts, qui symbolisent le Crist et les douze apotres : des raisin secs, des figues seches, des dattes, des amandes, des noix, des fruits confits, de pate de coings, des calissons, des nougats, la typique pompe a huile et la fougasse.

Douce nuit, sainte nuit,
Fils de Dieu, tu souris.
Voilà enfin cette heure attendue
Qui annonce notre salut,
Ta naissance, Jésus Christ
Ta naissance, Jésus Christ
Douce nuit, sainte nuit !
Dans les cieux l'astre luit.
Le mystère annoncé s'accomplit.
Cet enfant sur la paille endormi,
C'est l'amour infini !
C'est l'amour infini !
6.Patisseries

La pâtisserie désigne à la fois certaines préparations culinaires sucrées à base de pâte1, l'art de leur confection, la boutique où se vendent ces préparations faites par unpâtissier, ainsi que l'industrie de préparation et de vente de ces produits : gâteaux et tartes notamment.

Les pâtisseries sont consommées soit sous forme de dessert en fin de repas, soit à l'occasion de collation en cours de journée (notamment à l'occasion d'un goûter ou d'unthé).

La fabrication de pâtisseries est rapportée autour du bassin méditerranéen depuis plusieurs millénaires.Une évolution majeure de la pâtisserie s'est opérée au milieu du 16e siècle avec l'importation massive de chocolat et de sucre par les commerçants portugais et espagnols.

Le chef pâtissier Antonin Carême est considéré par certains historiens comme le premier grand chef pâtissier des temps modernes.

Certaines recettes de base, dénommées « appareil » en cuisine, sont utilisées dans de nombreuses pâtisseries :

La pâtisserie peut être en petites portions individuelles (éclairsmacaronspâtisseries marocaines…) ou en gâteau (Saint-honoréfraisier…).

Les ingrédients les plus courants en pâtisserie française sont :

Peuvent s'y rajouter l'eau, des alcools, des fruits (frais ou secs), le chocolat, le café, des épices (vanille, cannelle, etc), et de façon générale tout ingrédient issu de la transformation de tout ou partie de ces ingrédients de base : confitures, chantilly, ganaches, fruits confits, extraits, arômes, colorants, etc.

À savoir que bien que l'on retrouve souvent les mêmes ingrédients, c'est la méthode de travail, le dosage et l'investissement entre ces différents produits qui fera la différence entre les pâtisseries connues et populaires. Il est donc très important en pâtisserie de bien respecter les doses.

Tradionnellement, les Francais achetent des patisseries pour le déjeuner du dimanche. Les patisseries individuelles les plus populaires sont sans doute l`éclair au chocolat (pate a choux allongée fourrée de creme au chocolat et couverte de glacage), le millefeuilles (couches de pate feuilletée superposées fourrées de creme patissiere parfumée au rhum ou au kirsch, recouvertes de fondant ou de sucre glace), le baba au rhum ( petit gateau moelleux aux raisin secs imbibé de sirope au rhum).

Les patisseries de préstige sont le croquembouche (кремовые шарики и карамель в огромном рожке), le fraisier (gateau a étages fait de génoise, imbibé de sirope de kirsch, de fraises, de creme au beurre au lait, et recouvert de génoise), le parisbrest (couronne de pate a choux fourré de creme au beurre pralinée et poudrée de sucre glace), le pithiviers(rond de pate feuilletée fourré d`une creme frangipane), l`opéra(biscuit au chocolat fourré de creme au café et recouvert d`épais glacage au chocolat noir) et le sain-honoré (cercle de pate brisée surmonté d`une couronne de pate a choux remplie de creme patissiere a la vanille ou de creme chantilly).

hello_html_m2111f35f.jpg

2592×1936


7. Les bonnes manieres a table

C'est peut être à table que les règles de la bonne éducation se sont les plus maintenues. Bien se tenir à table suppose de ne pas mettre ses mains sur le genoux ni ses coudes sur la table, de ne pas faire de bruit en mangeant ni en buvant, de ne jamais porter son couteau à la bouche.

Le savoir-vivre régit de manière très stricte la manière de dresser la table. Les couverts son disposés à droite et à gauche de l'assiette dans l'ordre où ils doivent être utilisés en commençant par l'extérieur. Les couteaux et la cuillère à soupe à droite de l'assiette, fourchette à gauche, cuillère et.fourchette à dessert au-dessus.

Il existe trois types d'assiettes: l'assiette creuse pour le potage, une grande assiette pour les entrées, et le plat de résistance et une assiette à dessert (ou petite assiette),pour fromage ou le dessert. Bien entendu, on ne sert pas le plat suivant dans la même assiette que celle qui a contenu du poisson ou des œufs. En général, on n'empile pas les assiettes à soupe pour l'assiette creuse. Cela ne se fait pas de mettre les assiettes à dessert sur la table. L’élégance d’une table se juge aussi à sa verrerie élégante et éclatante. On ne mettra jamais moins de deux verres — un verre à eau et un verre à vin -même pour un dîner très intime. Placez les verres dans un ordre décroissant, de la gauche vers la droite: verre à eau, verre à vin rouge (éventuellement, deux verres à vin rouge), verre à vin blanc (ou flûte à champagne).

hello_html_m76ab43c2.png

hello_html_m4c5c100c.jpg

Les verres sont placés devant l'assiette par ordre décroissant de taille, de gauche à droit verre à eau (le plus grand), verre à vin rouge, verre à vin blanc (la forme dépend du vin; blé), une coupe ou une flûte pour le Champagne, un verre pour le digestif (liqueurs ou alcools) après le repas. On peut aller jusqu'à sept verres. Par contre, pour un dîner familial ou entre amis on utilise un ou deux verres, pour l'eau et le vin.

hello_html_m6be54815.jpg


N’oubliez pas les accessoires : carafes à eau ou à vin, salières et poivrières, corbeilles à pain, rince-doigts et porte-menu, le tout à débarasser avant le dessert.

Placez des carafes d’eau sur la table (les bouteilles ne se servent qu’en famille et dans les menus «à la bonne franquette»).

Disposez plusieurs petites salières sur la table pour éviter le classique «passe-moi le sel». Présentez également un poivrier, uniquement si votre repas est «à la bonne franquette».

Pour les accros du tabac, placez de petits cendriers assortis au service. En principe, on ne fume qu’au moment du fromage.

Les rince-doigts sont apportés après le service de crustacés ou d’asperges et se placent à la gauche des couverts.

La serviette se place sur l’assiette pour un repas du soir et sur les fourchettes pour un déjeuner

Si vous servez des fruits de mer ou du homard, donnez une grande serviette que vous ôterez au moment de desservir les assiettes.

Une décoration sera également bienvenue :

- bougeoirs, chandeliers, photophores pour créer une atmosphère feutrée en soirée,

- des compositions florales en évitant les fleurs trop parfumées,

- un chemin de table et quelques petits objets de décoration,

le tout en petite touche pour ne pas encombrer la table et gêner le bon déroulement du repas.

Quand la maîtresse de maison annonce : « Nous pourrions passer à table », c'est le signal qui indique que le dîner est prêt. Les invités se lèvent et la suivent, puis attendent qu'elle leur désigne leur place. Ils ne s'assoient pas que lorsque leur hôtesse s’est assise.

Que ce soit un dîner très formel ou beaucoup plus simple entre amis, les règles de politesse à table sont les mêmes.

Attendez que la maîtresse de maison soit assise. Messieurs, tirez lége- rement la chaise de votre voisine de gauche pour lui permettre de s'asseoir avant vous.

Placez votre serviette sur vos jenoux et posez vos deux mains, ou plus exactement vos poignets au bord de la table, de chaque côté des couverts On prend bien sûr la fourchette dans la main gauche pour piquer les aliments et le couteau dans la main droite, mais si l'on n'a pas besoin d'un couteau, la fourchette passe dans la main droite (sauf si on est gaucher!)

On s'essuie la bouche avec la serviette quand on a bu.

Pendant le repas, quand les plats circulent, les hommes doivent les pré­senter d'abord aux femmes pour qu'elles se servent avant eux. Evidem­ ment, on ne commence pas à manger avant que tout le monde soit servi et que la maiÎtresse de maison ait elle même commencé.

Si on doit faire passer un plat ou un objet devant une autre personne, on s'excuse en disant: « pardon! ».

Il est impoli de refuser de goûter un plat. Même si on n'aime pas ce mets, il faut absolument en prendre un peu dans son assiette et y goûter pour ne pas insulter la maîtresse de maison ... à moins qu'on ait une contre indication médicale (allergie ou régime). Dans ce cas, on doit s'excuser auprès de la maîtresse de maison en lui expliquant la raison de votre refus.

La maîtresse de maison vous demande de vous resservir d'un autre plat:

« Vous reprendrez bien un peu de salade? »

­ «Resservez-vous, je vous en prie... »

Si vous acceptez, vous pouvez répondre :

« Volontiers / Avec plaisir / Je veux bien... » en ajoutant un compliment sur le plat :

« C'est excellent / C'est délicieux / C'est vraiment très bon... »

«Si vous refusez :

«Non, merci... (+ compliment)... mais je n'ai vraiment plus faim ».

«Merci, mais j'ai déjà bien mangé. »

«J'en ai déjà repris, c'est délicieux, merci non. »

Si la question est négative : « Vous n'en voulez plus ? » et que vous désirez vous resservir, dites:

« Si, j'en prendrais bien un petit peu avec plaisir. » (et non pas « oui »).

« Je vais prendre un peu, mais c'est vraiment par gourmandise ! »

Dans le cas contraire :

« Non, merci, c'est vraiment très bon, maisje me suis déjà bien servi(e) » ou simplement « Merci ! » qui, dans ce cas, a un sens négatif, accompagné évantuellement d'un léger signe de tête de gauche à droite.

Pas question de quitter la table au cours du repas. Si on veut aller satisfaire un besoin naturel, on doit attendre la fin du repas, quand on passe au salon par exemple. On peut demander alors discrètement à la maîtresse de maison: « Où sont les toilettes ? » Et non pas « Où est la salle de bains ?` » Car en France les deux lieux sont généralement séparés et votre question paraîtrait bizzare!

A la fin du repas, la maîtresse de maison peut proposer de « passer au salon », pour boire le café ou offiir un « digestif » (appelé aussi familièrement un « passe café »).

On vous propose alors des alcools forts tels que de l'armagnac, du cognac, des eaux de vie, mais aussi des infusions pour ceux qui ne prennent pas d'alcool. C'est l'occasion de prolonger la soirée et la conversation.

8.Cuisine locale

La France est connue dans le monde entier pour sa bonne cuisine. Chaque région a ses recettes et ses habitudes.

·       Lorraine – quiche Lorraine                                                 

·       Provence – bouillabaisse

·       Midi-Pyrénées - cassoulet

·       Normandie - camembert

·       Bretagne – crepes

·       Limousin – foie gras

·       Bourgogne – escargots

·       Alsace – choucroute

·       Franche-Comté - fondue


Sur la cote du nord on déguste des crustacés   dont les moules   et des poissons   dont le hareng, roi de la gactronomie du Nord et preparé de mille façons. Le homard bleu de Bretagne est dit le meilleur au monde.

En Picardie on prépare la fameuse ficelle picarde / crêpe fourée de jambon et champignons/.

Le Nord a ses fromages célèbres, les plus anciens et les plus connus sont le maroilles et le camembert. Comme dessert on mange des crépes épaisses, des tartes aux prunes ou une cramique /pain aux raisins au sucre/.

L'Ile de France produit des fromages comme par exemple le brie.

L`AIsace Lorraine est une des régions les plus gastronomiques de France, où le porc sous toutes ses formes, frais, fumé ou salé, règne en maître. Le munster est le fromage de l'Alsace. Le dessert le plus connu est le strudel /gâteau roulé aux pommes/.

La Lorraine est aussi connue par ses desserts: le baba au rhum, le gâteau au chocolat, les macarons de Nancy, les truffes de Metz, les dragées de Verdun.

La Champagne doit plus sa réputation internationale à ses vins qu'à sa cuisine. Mais on apprécie beaucoup les jambons de Reims.

La Bourgogne a nombre de spécialités cuisinées au vin: boeuf bourguignon, coq au chambertin. Il ne faut pas oublier la moutarde, reine de Dijon depuis lAntiquité.

Le fromage est la base de la spécialité la plus connue en Savoie: la fondue savoyarde; la soupe au choux est le plat phare de lAuvergne; la bouillabaise est le plat provençal le plus célèbre.

En Périgord on prépare le cassoulet, ragoût de haricots garni de viandes différentes mouton, saucisse, porc.

Le touron gâteau à la base de la pâte d'amande est le dessert le plus populaire du Pays Basque.

En Périgord on prépare le cassoulet, ragoût de haricots garni de viandes différentes mouton, saucisse, porc.

Le touron gâteau à la base de la pâte d'amande est le dessert le plus populaire du Pays Basque.

En Corse on prépare le broccio, fromage élaboré à partir des deux laits mélangés de brebis et de chèvre et les figatelli saucisses au foie de porc.




hello_html_1c8e5c4d.gif


9.Le savez-vous?


1).Cuisine et plats


Questions:


1) Comment appelle-t-on la spécialité orientale à base de semoule et de menthe ?

a) les boulettes b) la bouillabaisse c) le taboulé


2) Quelle spécialité est à base de légumes ?

a) la ratatouille b) les pâtes à la bolognaise c) les lasagnes


3) Le camembert, le gruyère et la tomme sont les espèces des

a) fromages b) vins c) légumes


4) Quel est l'ingrédient principal de la bouillabaisse ?

a) le poulet b) la viande hachée c) le poisson


5) La choucroute est un plat typiquement français. De quelle région nous vient cette recette?

a) le Lot b) l'Alsace c) le Pas-de-Calais


6) En France, quelle est la plus haute distinction pour un restaurant gastronomique, en nombre d'étoiles ?

a) 4 b) 3 c) 5


7) Le cognac et l’armagnac s’appellent autrement les

a) eaux de Cologne b) eaux-de-vie c) VDQS


8) Combien la France compte-t-elle, environ, de variétés de fromage ?

a) 300 b) 200 c) 400


9) Le Roquefort est fait à partir de lait de.

a) chèvre b) vache c) brebis


10) Le Brie est un fromage de

a) brebis b) chèvre c) vache



Bon appétit !


Clé

1. Le taboulé

2. La ratatouille

3. les fromages

4. Le poisson

5. L'Alsace

6. 3

7. eaux-de-vie

8. 400

9. chèvre

10. vache

2). Dites si c`est vrai ou faux.

  1. Les fruits et les légumes sont la principale source de vitamines.

  2. Mieux vaut faire plusieurs petits repas que trois copieux.

  3. Plus on se dépense, plus le repas qui suit sera important.

  4. Le gouter a réserver aux enfants.

  5. Le petit déjeuner fait grossir. Pour maigrir, mieux vaut sauter ce repas.

  6. Dans la  « fast food », ce qu`il faut éviter, c`est « fast »/vite/.

  7. Le pain, c`est bien, mais a condition de ne pas le tartiner de beurre.

  8. Il faudrais manger dix fruits et légumes par jour.

  9. Le porc est la plus grasse des viandes.

  10. Les céréales contiennent beaucoup de sucre.

  11. La creme fraiche est deux fois moins calorique que le beurre.

  12. Le poisson est plus maigre que la viande.

  13. Il est préférable de manger les pommes avec leur peau.

  14. Boire du thé a table est une excellente habitude.

  15. On peut mincir en prenant du poids.

Réponses.

  1. Faux/La viande, les volailles, le poisson, les oeufs constituent la majeure source vitaminique/.2. Faux.3. Faux.4. Faux./Nous sommes prévus pour alimentation a quatre temps/. 5. Faux.6.Vrai.7. Faux./ Le beurre facilite la digestion/.8. Vrai.9. Faux.10. Faux. 11. Vrai.12. Faux.13. Vrai.14. Faux./Il faut le boire entre les repas/.15. Vrai./En faisant du sport. Si le poids de vos muscles bien développés/.

D`apres Marie-Claire,aout 2001

Conclusion

La gastronomie date en France du siècle de Louis XIV.

On note a maintes occasions dans l’Histoire le role de la gastronomie dans la politique et la diplomatie… Bien des affaires, des traites, des conflits, se sont reglés lors d’un banquet a Paris; au lieu du pouvoir politique, Paris est devenu tout naturellement une ville d’interet gastronomique.

C’est peut-etre à table que les règles de la bonne éducation se sont les plus maintenues. Bien se tenir a table suppose de ne pas mettre ses mains sur les genoux ni ses coudes sur la table, de ne pas faire de bruit en mangeant ni en buvant, de ne jamais porter son couteau a la bouche.

Quand la maitresse de maison annonce: “Nous pourrions passer a table“, c’est le signal que le diner est prêt. Les invites se levent et la suivent, puis attendant qu’elle leur designe leur place. Ils ne s’assoient pas que lorsque leur hotesse s’est assise.

Il n’y a pas une salade russe, comme le recette francaise de ce nom, mais de quoi remplir une carte infiniment variee. Autrefois plus encore, quand salade designait la garniture du plat principal-depuis les concombres et champignons en marinade jusqu’aux compotes de melon.

Pour un peu, le fromage serait aux Francais ce que sont les pates aux Italiens, un veritable marqueur de notre identite culturelle. Est-ce en raison de cela qu’on a preté a differentes personnalités-dont Churchil et de Gaulle-cette fameuse phrase “Un peuple qui a produit 180 variétés de fromages ne peut pas etre sur son declin?”

Un des grands plaisirs qu’il est important de savoir partager est de manger et de parler de ce qu’on mange. La gastronomie fait partie du partimoine culturel. Une veritable culture culinaire s’est developpée, avec d’innombrables livres de recettes, des revues specialisees, des rubricues gastronomiques, des guides de bons restaurants.


hello_html_e39d7fe.jpg





Bibliographie


1.Дубанова М.В. “Экзамен? Это так просто… (Ч II): Учебное пособие.- СПБ.: КаРО, 2003.

2.Кнорр Э., Вайнберг А. Шаг за шагом. Французский язык. Средний уровень. Учебное пособие.-М. ООО «Издательство Астрель», 2006 .

3.Харитонова И.В.; Самохотская Н.С. Франция как она есть. Книга для чтения по страноведению.- М.Гуманитарный центр. Владос, 2000.

4. L'encyclopédie Larousse des jeunes. Librairie Larousse, 1984, Canada.




19


Краткое описание документа:

Данный монопроект , выполненный обучающейся техникума Горичевой А. является частью общего проекта «Кухня Франции».

Целью проекта является расширение кругозора обучающихся, развитие их творческих способностей, увеличение лингвистического и культуроведческого потенциала, закрепление и углубление знаний, полученных на уроках французского языка.

Задачи проекта:

Целенаправленное формирование интеллектуальных и познавательных способностей обучающихся

Расширение кругозора

Воспитание толерантности

Развитие языковой и речевой наблюдательности

Формирование готовности обучающихся к познавательной и исследовательской деятельности

В данном монопроекте, выполненном под руководством преподавателя Бабкиной Т.А., обучающаяся, использовав различные источники, осветила основные исторические факты, кулинарные традиции изюминки французской гастрономии, представила основные правила сервировки стола, а также поведения во время принятия пищи с учетом культуры быта Франции. Интересным представляется использование тестовых заданий по данному материалу. Нам представляется, что данный материал будет полезен как изучающим французский язык, так и обучающим ему.

Общая информация

Номер материала: ДВ-555248

Похожие материалы